EverEve


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bar : "Le café des arts"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Symphonie
E.V.E.
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 31
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 26 Jan - 1:10

Pour la première fois, tu vois Daeron sourire, avant de porter son verre à ses lèvres. Après avoir bu une petite gorgée de son jus de fruit, le sourire a quitté son visage, mais tu l'as vu quand même.

"Oui, on pourrait envisager quelque chose comme ça, bien que pour être franc, je ne suis pas dans la nécessité, je sais où dormir. Pour le loyer, ne te fais pas de soucis, je n'ai pas l'habitude de laisser mes élèves dans l'embarras, et je suis généreux avec ceux qui en ont besoin, et qui se montrent dignes de recevoir mon offre.

Mais il me faut te prévenir d'une chose, qui est peut-être le côté le plus dur à accepter pour quelqu'un qui n'y est pas habitué : lorsque j'enseigne, je suis le maître, et tu es l'élève. Et ceci sera valable aussi longtemps que je vivrais. Etant le maître, tu dois m'obéir lorsque je te dis quoi faire. Tu me dois aussi le respect, et je te dois un enseignement de qualité, ainsi qu'une protection suffisante tant que tu ne sera pas encore assez formée. Si l'une de ces conditions ne sont pas remplies, alors le lien qui nous unit est rompu. Je vais tenter d'éclairer mes propos : cette façon de voir l'enseignement est tirée des anciens arts martiaux, où l'élève et le maître ne font plus qu'un, unis dans l'apprentissage et la transmission de la culture. La confiance est le mot-clé de cette forme d'apprentissage. Le maître a confiance en l'élève, qui a confiance en son maître. Sans cela, le lien ne peut s'établir.

J'ai essayé d'être clair, mais je ne sais pas si tu vois bien où je veux en venir. N'hésite pas à me demander des précisions."

_________________
Symphonie, admin et MJ en chef, "Sy" pour les intimes.
Keep on spreading the .Enetic code
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie
Orpheline
avatar

Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 26 Jan - 1:18

Harmonie était impressionnée, de plus en plus, à chaque fois que Daeron ouvrait la bouche, et son sourire semblait inhabituel sur son visage, même s'il était chaleureux, comme tout les sourires francs. Mais, semblant prendre cosncience de la relation qu'elle allait avoir avec lui, elle baissa la tête, honteuse, pour une raison qu'elle ne voulait asa encore accepter, elle était encore trop engoncée dans sa vie "d'avant".

"Je vois où vous voulez en venir... Maître..."

Elle rougit, elle se sentait ridicule face au monde qui l'entourait et à ses préjugés et aussi face à Daeron, subitement, elle avait honte de l'avoir tutoyé.

"Et je... je... vous remercie d'avance pour tout ce que vous ferez pour moi."

Elle était à présent tellement rouge qu'elle tourna la tête comme pour cacher sa gêne à Daeron, elle n'était même pas sûre de s'y être correctement prise il y a quelques isntants et ses oreilles n'étaient pas loin de pointer vers le bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symphonie
E.V.E.
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 31
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 26 Jan - 1:44

Cette fois-ci, Daeron commence par esquisser doucement un sourire. tu sens qu'il se retient, mais finalement il craque et lâche un rire franc et tonitruant, qui fait se retourner la moitié des clients de la salle.
Quelque instants plus tard, le calme est revenu, et ton nouveau maître a retrouvé son calme et son visage inexpressif.


"Doucement, jeune fille. ça, c'est ce qu'il se passe en théorie, mais les savoirs anciens étaient parfois un peu trop strictes à mon goût. En pratique, nous nous bornerons à respecter les conditions qui rendent possible l'enseignement. Mais cela n'empêche pas que je te respecte aussi, et je préfère que nous nous tutoyons mutuellement. Le respect et l'obéissance n'empêchent pas une certaine cordialité, que je préfère à une discipline stricte. Je ne t'ordonnerais presque jamais rien, je te demanderais de le faire. L'idée est la même, mais la mise en forme est plus amicale, et me semble plus intéressante.

Quoi qu'il en soit, tu comprendra au fur et à mesure ce que le savoir que je te propsoe d'acquérir attend de toi."

Daeron reprend son souffle et une gorgée de jus de fruits, avant de continuer.

"Tu peux m'appeler Maître, tu peux m'appeler Daeron, tu peux m'appeler Maître Daeron, cela dépendra de ton choix et de la situation. Par exemple, réunis autout d'un verre comme maintenant, je préfère que tu utilise Daeron. En enseignement pur, à toi de voir. Mais le tutoiement me semble bien plus cordial. En ce qui me concerne, je t'appelerais Harmonie, ou encore "jeune fille", car j'aime bien, si tant est que cela ne te dérange pas. Plus tard, je te donnerais un autre nom. Ne cherche pas à en savoir plus, tu comprendra en temps voulu."

_________________
Symphonie, admin et MJ en chef, "Sy" pour les intimes.
Keep on spreading the .Enetic code
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie
Orpheline
avatar

Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 26 Jan - 1:54

Les oreilles d'Harmonie semblent réagir à ses émotions plus ostensiblements que le ferait son regard ou le ton de sa voix et cette fois-ci, elles tremblent comme si il y avait des puces qui s'y baladaient et la couleur de ses joues ne pourrait être plus rouge.

"Hin...hinhin... je vois ça aussi... hem. Bon, alors c'est d'accord Daeron, tu peux m'appeller "jeune fille" si tu veux, ça ne me dérange pas. En ce qui me concerne, je ferai comme tu l'as dis, en fonction de la situation... mais je crois que je t'appellerai "Maître" pendant les entraînements, même si ça te semble moins cordial, j'ai l'impression que ça m'aidera à me concentrer. Mais je sens aussi que, comme tu l'as dis, je verrai en temps voulu... Dis-moi, tu ne préfère pas continuer à discuter chez moi? Nous serions plus tranquilles, non?"

Harmonie finit son verre de menthe pour se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symphonie
E.V.E.
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 31
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 26 Jan - 2:29

Daeron hoche la tête lentement, ce qui, tu le sais maintenant, veut dire qu'il est satisfait.

"Très bien, nous partirons dès que tu le voudras, mais pas avant que j'ai fini ce délicieux jus de fruits, malheureusement pourvus de trop de composés chimiques pour que je puisse l'apprécier à sa juste valeur."

Quelques instants plus tard, vous sortez du Café des Arts et vous dirigez vers ton appartement.

HRP : poste chez toi, maintenant

_________________
Symphonie, admin et MJ en chef, "Sy" pour les intimes.
Keep on spreading the .Enetic code
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 20 Juil - 22:33

Une fois arrivé au Café des arts, je gare ma voiture près de l'entrée de service, décharge mon matériel, je me dirige vers ladite entrée, puis je sonne, et je me tourne vers la caméra de sécurité pour que le gérant voit de qui il s'agit. Et j'attend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symphonie
E.V.E.
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 31
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 20 Juil - 22:39

Après un court instant d'attente, une voix se fait entendre par le vieil interphone, vissé dans le mur, au-dessus du bouton de la sonnette.

"Ah, voilà le bassiste ! Entrez entrez, vos collègues sont déjà dans la salle de répétition. Je suppose que vous savez ou c'est, je vous laisse vous diriger."

La porte fait entendre un bruit métallique, caractéristique du verrou qui se libère, et tu entre dans la partie "interdite au clients" du Café.
Connaissant déjà le chemin menant à la salle de répétition, tu y va sans attendre. Le reste du groupe est déjà sur place, ils ont d'ailleurs commencé sans toi. Ils te laissent le temps de brancher ton matériel, et il vous reste alors un peu plus de 50 minutes pour votre répétition.

50 minutes plus tard, la répétition touche à sa fin, tout s'est bien passé, et vous commencez à déménager le matériel vers la scène du Café, encore abritée derrière le rideau. Vous entendez que, de l'autre côté, il y a du monde ce soir...

Quelques instants plus tard, le matériel est en place, le groupe est échauffé, les balances sont faites, et la patronne en personne est venue vous encourager, en vous apportant des rafraîchissement. Début du concert dans quelques minutes...

_________________
Symphonie, admin et MJ en chef, "Sy" pour les intimes.
Keep on spreading the .Enetic code


Dernière édition par le Ven 21 Juil - 1:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tama Nekojin
Rastachat
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Fréquence de jeu : Régulière
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Ven 21 Juil - 0:34

Tama arriva au Café des Arts après quelques démêlés avec son sens de l’orientation, qui eurent l’effet bénéfique de lui faire oublier sa rencontre au Torpedo. Elle avait eu un mal fou à sortir du secteur 8 et à entrer dans le secteur 10. Surtout qu’un rapide appel avec sa mère avait vite viré aux conseils de prudence à la limite de la xénophobie – « ne parle pas aux inconnus, n’accepte pas à boire, surveille tes affaires, garde ta voiture à l’œil » - et que ce genre d’intervention la mettait toujours mal à l’aise. Bon, d’accord, elle n’avait pas souvent quitté le secteur 9, mais ça n’était pas une raison.
Enfin, le coup de fil avec Maman Nekojin avait au moins eu le bon côté de lui rappeler que la Quantum menait ce foutu programme de mécénat dont son père lui avait parlé sans trop qu’elle l’écoute et que donc « si elle voyait un p’tit groupe de jeunes gens qui avaient du talent et besoin d’aide », elle ferait signe.

Bref. L’hybride se trouvait donc dans la salle du café, attablée devant un thé à la menthe et attendant le début du concert, bien décidée à oublier qu’elle s’était engagée quelques heures plus tôt dans une organisation à peine terroriste et à peine illégale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symphonie
E.V.E.
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 31
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Ven 21 Juil - 1:04

@ Tama

Comme d'habitude dans cet établissement, l'ambiance est détendue, les lumières tamisées, et les clients sont venus en nombre. En effet, bien que ce café soit relativement grand, il ne reste que très peu de places libres...
A en croire les bruits divers qui se font entendre de l'autre côté du rideau, le concert va bientôt commencer...




@ Billy et Tama

Et le rideau finit par se lever, dévoilant aux spectateurs les quatres musiciens, prêt à jouer, qui ont la surprise de constater qu'il y a quand même beaucoup de monde ce soir, et qu'il va falloir assurer.

_________________
Symphonie, admin et MJ en chef, "Sy" pour les intimes.
Keep on spreading the .Enetic code
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Ven 21 Juil - 1:17

Comme un crétin, je reste sans rien faire, surpris par toute cette foule venue nous voir. On a beau dire, ça surprend toujours...
Cet effet de surprise ne dure même pas une seconde, mais je peux constater que c'est pareil pour les autres membres du groupe.

Luke est le premier à se ressaisir, et fait une annonce au micro pour présenter le groupe. J'en profite pour jeter un oeil dans la salle, et au premier abord, je ne répère pas Combart. Bof, il aura peut-être du retard...

Luke a terminé son annonce, et je me rappele juste à temps que c'est moi qui fait l'intro sur la première chanson de notre set-list du soir...

Dès que je commence à jouer les quelques notes syncopées de l'intro, je reprend confiance en moi. Je ne suis pas le meilleur bassiste existant, et loin s'en faut, mais je suis convaincu que je sais jouer correctement. Le reste n'est qu'une question de feeling. Et ce soir, du feeling, j'en ressens, quand je vois tout ces gens qui se sont déplacés pour nous. C'est très stimulant comme sensation, ça donne envie d'assurer. Même pas pour vendre, ni pour se faire payer des coups à boire ou se dénicher des groupies. Juste pour se dire que le soir, en rentrant chez eux, les gens diront à leur famille, à leurs amis, qu'ils ont vu un bon groupe ce soir-là, et qu'ils n'ont pas regretté leur soirée.

Allez, c'est parti ! Toujours chaud, Steve balance son premier riff, Luke ses parties de chants mélodiques et puissantes, Philipp fait péter les lignes de clavier et les samples de batterie, et, comme tout bassiste qui se respecte, j'assure la cohésion de tout ça avec des plans entre rythmique et mélodie. Je n'ai même pas le temps de voir passer le premier morceau, je suis prêt à enchaîner toutes les chansons sans sourciller, j'ai presque l'impression que ce n'est pas moi qui joue tellement je suis dans l'ambiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rex
Détective privé
avatar

Masculin Nombre de messages : 126
Fréquence de jeu : Une fois par jour (au moins)
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Ven 21 Juil - 13:02

Après avoir solidement attaché ma moto près du bar je m'engouffre lentement dans ce qui semble être le Café des arts. Un café plutôt sobre, et je dois le dire, très agréable. Malheureusement pour moi le concert semble avoir déja commencé, mais depuis peu seulement, car avant d'entrer j'entendais encore la présentation du groupe par un jeune homme à côté de billy Sheehan. Je command un double whysky et vais m'assoir a une table libre, un peu en vue du bassiste pour prouver ma bonne foi, et, sirotant son verre dans l'anonyma d'une foule, qui je pense doit être plutôt intimidante pour les musiciens, un hybride-loup écoute un bon concert en sirotant un whysky moyen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tama Nekojin
Rastachat
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Fréquence de jeu : Régulière
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Ven 21 Juil - 13:41

Le concert démarra cinq minutes après l’entrée de Tama. Et visiblement, elle avait eu de la chance de trouver cette chaise, car la salle était plutôt remplie. Le groupe, « Requiem » d’après ce qu’elle avait compris, avait un style assez, voire très, étrange. Ca n’était pas quelque chose qu’elle avait l’habitude d’entendre. Et puis surtout… Les musiciens…

* Ma vieille, je crois que tu baves… Mmh… Rienàfoutreuh. *

Le chanteur avait une voix admirable, le guitariste se la jouait mais le méritait amplement, le, heu… l’electronicien était pas mal non plus et le second gratteux, bassiste de son état, explosait tous les scores de groovatitude selon la Rastachat.
La jeune hybride se laisse donc porter par la musique, profitant de l’instant, sans réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symphonie
E.V.E.
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 31
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Dim 23 Juil - 1:56

Le concert se déroule bien, très bien même. Dès la fin de la première chanson, le public est conquis, et l'ambiance qui règne dans la salle est bouillante. Certains se sont levés et se sont mis à danser, les musiciens sont au taquet, Rex apprécie cette musique étrange, loin des standards actuellement en vigueur, et à force de baver, Tama a presque fait une flaque par terre...

Billy, quand à lui, est au meilleur de sa forme, surtout lors de la 8ème chanson du set, quand c'est à lui de faire un solo. Les solos de basse, peu connus du grand public, sont pour cette raison surprenants, et un peu étranges. En tout cas, c'est la première fois que Rex et Tama en entendent un.
Les harmoniques recherchées du bassiste conquièrent rapidement le public, le passage en tapping, très mélodique, fait briller les yeux de quelques demoiselles, et le feeling dans le jeu du bassiste est omniprésent.

Au final, c'est un set de 14 morceaux que propose ce soir le groupe Requiem, et le rappel est fulgurant. En guise de dernier morceau, comme la coutume l'exige, les musiciens s'offrent une reprise d'un vieux groupe du début du siècle, dont le nom est depuis longtemps tombé dans les oubliettes des maisons de disques.

Et, malheureusement, les meilleurs choses ayant toutes une fin, le concert s'achève alors qu'au dehors, la nuit est tombée depuis longtemps.
L'ambiance retombe graduellement, les musiciens se retirent derrière le rideau retombé, et après quelques minutes, on aurait dit qu'il ne s'est rien passé... si ce n'est le lac de bave causé par Tama...

_________________
Symphonie, admin et MJ en chef, "Sy" pour les intimes.
Keep on spreading the .Enetic code
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Dim 23 Juil - 2:20

Le concert se déroule superbement bien, je suis à fond dans mon trip, je joue sans penser à autre chose, c'est le super pied pointure 48...

Je ne vois même pas passer le concert, tout juste ais-je le temps de remarquer, pendant la 3ème chanson, que Combart est arrivé.

Et c'est déjà la fin de cette soirée placée sous le signe du groove... Le groupe se retire en coulisses, nous échangeons des sourires, des accolades. Nous restons silencieux, après ce que nosu venons de vivre, après ce que le public a manifesté comme bonheur, les mots ne sont pas nécessaires. C'est dans ces moments-là que je suis vraiment heureux. Je suis ailleurs, comme sur un nuage...

Et puis, c'est la visite au bar. Bon, faut pas déconner, on est pas des stars, on est juste des mecs normaux qui jouent pour se faire plaisir. Alors pas question de salon privé ou je ne sais quelle connerie, c'est tout le monde au comptoir, et basta. Et comme d'habitude, quelques groupiées déchaînées sautent d'entrée de jeu sur Steve, tandis que Luke et Philip se font discuter tranquillement par des gens plus "normaux". Et moi, je m'éloigne un peu, histoire de fumer tranquillement un des cigares de mon grand-père que j'ai pris le soin d'emporter, tout en savourant une délicieuse bière arômatisée au cassis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tama Nekojin
Rastachat
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Fréquence de jeu : Régulière
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Dim 23 Juil - 13:32

« Gaaah… Gaaah… GAH ! A plus musiiique !! »

C’était dans ces moments-là que l’hybridité de Tama, mêlée à son immaturité chronique, était la plus… voyante. Elle avait fini le concert accroupie sur sa table, à battre des pattes en ronronnant en rythme, après avoir dansé pendant une bonne partie du show.
Son instinct de survie l’avait heureusement forcée à reprendre une position un peu plus respectable et surtout à s’essuyer les babines avant que les lumières de la salle ne se rallument. Les dégâts s’étendaient à une jolie petite flaque de bave et l’hybride jugea plus diplomate de changer de coin.

Elle se dirigea vers le bar et commanda une bière. Le concert lui avait vraiment plu. Ca changeait de ce qu’elle écoutait d’habitude, les musiciens étaient bô, l’ambiance était bonne et c’était somme toute une bonne surprise.
En parlant de musiciens, le bassiste lui avait tapé dans l’œil, voire avait atteint le cerveau après avoir transpercés cornée, humeur aqueuse, cristallin, humeur vitrée et nerf optique. Bref, Billy s’était imprimé sur sa rétine et la rastachat en bavait encore (intérieurement, hein). Les crush de ce genre étaient à Tama ce que sont les beuveries à l’étudiant – pas forcément indispensables, mais inévitables et douloureuses pour le crâne le lendemain.

C’est alors que Tama vit le nouvel objet de ses rêves/désirs/fantasmes à seulement quelques pas d’elle, sirotant une boisson quelconque en fumant un cigare.
Bon, d’accord, il était plus classe avec sa basse.


* Gnaaaah… *

La scène arrive à toutes les filles. Il y a toujours un concert où on admire un des musicos, en bave comme une malade mais n’ose pas bouger de son coin d’ombre. Et il y a toujours la bonne copine qui nous pousse vers l’objet de nos rêves et son haleine de bière à grand coup de « allez, vas-y, y va pas te manger ! ». Généralement, Tama tenait le rôle de la bonne copine, celle qui trouve toujours une raison pour que la petite collégienne aborde le bogoss lycéen.
Ce fut donc sans l’ombre d’une hésitation qu’après un rapide recoiffage l’hybride, sa bière à la patte et son sac sur l’épaule, l’air parfaitement calme et presque sain d’esprit, s’approcha de Billy et s’arrêta à une distance de sécurité qu’elle jugea acceptable. Elle se raclâ la gorge pour signaler sa présence, même si elle n’avait pas un look qui passait inapperç, ça faisait plus « sérieux » selon elle.


« Bonsoir, excusez-moi de vous déranger. J’aimerai m’entretenir avec un des membres du groupe qui vient de passer, et comme vos amis ont l’air tous très pris… Est-ce que je peux vous embêter ? » Demanda-t-elle avec un grand sourire qui disait « t’as intérêt à dire oui, sinon c’est la crise de nerf assurée ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rex
Détective privé
avatar

Masculin Nombre de messages : 126
Fréquence de jeu : Une fois par jour (au moins)
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Dim 23 Juil - 20:31

La musique du groupe "requiem" venait de s'arrêter, les rappels et les cris se taisaient peu à peu et laissaient place à un brouhaha du au mouvement de foule vers le bar ou la sortie, au discussion approbatrices sur le niveau du groupe ou sur le physique de tel ou tel musiciens. Tapis dans mon coin, je restais pour ma part sur ma chaise, un peu scotché je dois dire, comme sonné par la musique. Des flashs de jeunesses et un style que je n'avais pas arboré depuis quelques mois maintenant me faisaient un drôle d'effet. Détaillant les gens de la salle en un reflexe professionel je vis l'ensemble de personage le plus heterogène que l'on puisse voir. Je terminais la choppe de bière que j'avais pris au bout de la quatrième chanson et me levais, commençant à marcher lentement dans la salle, pour essayer de retrover monsieur Sheehan, bassiste dont la performance était je dois le dire, bien que ma connaissance musicale soit faible, plutôt surprenant et vraiment très bon. Après quelques minutes de recherches je le trouvais atablé en train de boire une bière, et alors que je m'approchais, je vis, cachée par une personne, une hybride chat à la fourure zébrée, un petit sourire au lèvres amusé par ce charmant tableau de tentative d'approche je m'assis à une table proche de moi et observai discrètement la scène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Mar 25 Juil - 21:06

Alors que, comme presque toujours, je ne faisais rien de bien important, me contentant de siroter ma bière tout en fumant mon cigare, le regard perdu dans la contemplation de la tâche d'humidité laissée par mon verre sur le comptoir en métal poli, une voix féminine me fait lever la tête. Une jolie voix d'ailleurs.
Mon regard se pose alors sur l'énorme miroir, situé derrière le comptoir, et propre à tout bar qui se respecte, et je m'aperçois qu'il s'agit d'une jeune hybride féline, qui désire apparemment m'entretenir de quelque chose. J'en profite pour constater en un coup d'oeil que Combart s'est déplacé de quelques tables, venant s'asseoir non loin de moi. Peut-être attend-il le départ de la jeune hybride, ce dont je lui saurais gré plus tard.
Mais, pour le moment, il convient de me tourner pour faire face à mon interlocutrice surprise...

Et là, c'est le drame. Je n'avais jamais vu d'hybride au caractère si prononcé. On dirait plus un chat bipède avec des fringues qu'un être humain. Tout y est : le pelage zébré noir et blanc, les oreilles, la queue que je vois se balancer derrière, le museau, les yeux que je vois au travers des lunettes. Et en plus, le charmant sourire qu'elle esquisse laisse voir une dentition parfaite, entre dents humaines et canines félines.
Et puis bon, faut dire ce qui est : mignonne avec ça.

Peut-être serait-il temps de répondre. J'arme un sourire poli, je me tourne face à elle, et je lui répond sur le ton de la conversation banale, en essayant d'assurer niveau langage.


"Bien sûr, je ne suis pas contre un peu de compagnie. Tant qu'on y est, vous pouvez approcher, ce sera plus pratique."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tama Nekojin
Rastachat
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Fréquence de jeu : Régulière
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Mar 25 Juil - 21:56

* Il m’a parlé ! Il m’a parlé !! Il m’a… *

Il fallut une grande claque mentale et des années d’entraînements pour que le self-control de Tama l’empêche de se jeter sur Billy en bavant. Oh, oui, de près il était encore mieux que sous les spotlights. Oh, oui, sa voix délicieuse lui faisait frémir les poils des oreilles. Oh, oui, elle l’aurait volontiers violé sur place en lui arrachant ses vêtements. Mais ça n’aurait peut-être pas été apprécié, et même si l’idée que Billy ait une petite-amie ou soit gay ne pouvait pas faire son chemin dans la petite tête surexcitée de la Rastachat, il aurait pu ne pas apprécier d’avances trop prononcées dès le début.

* Oh oui, il doit avoir un petit cœur fragile et sensible… *

Si l’hybride en son fort intérieur nageait en plein délire, la sémillante jeune femme qui parlait à Billy n’avait pas changeait d’un poil. C’en était limite schizophrénique.
Elle fit les quelques pas qui la séparait du bââââssisteuh et avala une gorgée de sa bière. Bon, elle n’était pas vraiment sûre de la stratégie à adopter, mais c’était un musico, pas un énarque, autant donc privilégier l’attaque de fond.


« Merci. Permettez-moi d’abord de me présenter : Tama Nekojin, enchantée. » Dit-elle en lui tendant sa main… enfin, sa patte, dans l’évident espoir qu’il la serre.

Une partie de son esprit marmonna un « Gaaah » bavouillant à l’idée de sentir sa peau toute chaude contre sa fourrure, mais un nombre suffisant de neurones gardèrent sa tête froide.
Est-ce qu’elle osait le « mais mes amis m’appellent » ? Mmh, non, ça ruinerait toute sa couverture, un « mais mes amis m’appellent ».
Bref, elle attendit qu’il lui précise son nom, puis continua.


« Je fais plus ou moins partie du programme de mécénat de la Quantum Technologies Corporation. » Expliqua-t-elle en sortant de sa poche une carte de visite à son nom spécialement préparée pour l’occasion – comprendre « refourguée par papa et dont elle venait miraculeusement de se souvenir ».

« Le but de ce programme est de soutenir les jeunes artistes talentueux, en leur proposant aides financières, locaux et conseils notamment. En remerciement, il est attendu que les groupes produisent, par exemple, un album de X titres par an. »

Elle avala une autre gorgée. Le problème était qu’elle ne se souvenait plus exactement des termes du contrat, mais au pire, son père était le directeur dudit programme, non ? Elle n’aurait qu’à faire changer les choses, si ça pouvait lui permettre de revoir le beau blond.


« J’ai assisté à votre performance, et je pense que vous pouvez faire partie de ceux que nous soutenons. Votre style est tout à fait novateur et exceptionnel. Il mérite selon moi d’être exploité. Bien sûr, je ne m’attends pas à une réponse directe, mais j’ai songé qu’un contact de visu serait plus agréable que la procédure habituelle, qui est postale. Qu’en dites-vous ? »

Tama termina son petit speech par un sourire. Elle en était plutôt contente, au fond. Le seul problème était qu’elle ne serait bientôt plus seule avec mister Je-suis-beau-mais-est-ce-qu’au-moins-je-le-sais, mais bon, elle aurait sûrement ses coordonnées, et après, elle s’en sortirai toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Mer 26 Juil - 0:35

Gardant mon sourire tout en serrant, vigoureusement mais pas trop, la patte amicale tendue dans ma direction, je me présente à mon tour.

"Billy Sheehan, ravi de vous rencontrer."

Puis, une fois ma main dégagée, j'écoute attentivement ce qu'a à me dire Mlle Tama Nekojin...
Et, au fur et à mesure que celle-ci m'explique la raison de son passage à l'abordage, je ne peux réprimer un haussement de sourcil surpris. L'idée que je me faisais, bêtement, d'une responsable des relations humaines d'une corporation, était plutot une femme dans la force de l'âge, un peu stricte sur les bords, bien propre sur elle, tout ça tout ça. Je n'aurais pas imaginé un instant qu'une corporation, pour ce poste, engage une jeune femme visiblement même pas plus vieille que moi, habillée d'un pantalon style patte d'eph, avec les... euh, cheveux ? Poils ? Crinière ? Bref, les trucs sur la tête teints. En même temps, elle a dit qu'elle fesait "plus ou moins" partie de ce fameux programme. Et puis merde, pourquoi je me prend le chou avec des détails aussi insignifiants que ça ?!

Or donc, un programme de mécènat des artistes jugés "à potentiel comemrcial". Eh ben, pourquoi pas ? Il faudra que j'en parle au autres, bien sûr, mais un rapide coup d'oeil me fait comprendre que Steve est porté disparu sous une avalanche de fesses et de seins, et les deux autres sont en discussion un peu plus évoluée avec des gens un peu moins portés sur les hormones sexuelles.
Bref, à moi de gérer pour le moment...

Je sors mon plus beau sourire du placard où je l'avais rangé, avec la mention "à n'utiliser qu'en cas de force majeure", et du coup, j'en oublie un peu mon éducation, et mon langage se fait volontiers plus naturel et décontracté. A mon grand dam.


"Ah ben ça alors, c'est une bonne nouvelle ! Bon, faudra que j'en parle aux autres, mais je crois que pour l'instant ils ne sont pas trop disponibles. Mais vous pouvez pas savoir comme ça me fait plaisir !"

J'attrape vivement, sans non plus lui arracher des mains, la carte de visite qu'elle me tend, et l'examine rapidement. Nom, prénom, membre du mécénat blablabla, département truc machin, adresse e-mail, et numéro de téléphone. A vue d'oeil, c'est un numéro de portable. Et comme la carte est à son nom, ce doit probablement etre le sien...
Héhé, mon salaud, jour de veine ? C'est pas souvent que je chope le numéro de téléphone d'une... hybride... féline... juste après un concert...

J'ai soudain l'impression que je viens enfin de percuter. Concert, bar, hybride chat, numéro. Harmonie.
Presque malgré moi, je me met à rire de bon coeur, et puis je me reprend et essaye de rattraper le coup. Pas très poli de rire au nez des gens...


"Hum, euh, excusez-moi. C'est juste que c'est la deuxième fois que je joue ici, et c'est la deuxième fois qu'une hybride féline me donne son numéro de téléphone portable. Enfin bon, l'autre était un peu jeune, et elle était plutot intéressée par des cours de musique. Mais c'est la coïncidence qui m'a fait rire. J'espère que je ne vous ai pas offensée ?"

Et j'ai réussi à dire tout ça sans me départir de mon sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tama Nekojin
Rastachat
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Fréquence de jeu : Régulière
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Mer 26 Juil - 15:18

Le sourire de Billy – quel prénom chaaarmant – pourrait hypnotiser tellement l’hybride qu’elle en danserait à moitié nue sur une table. Par pur respect des mœurs, nous passerons doncd sous silence l’état dans lequel la poignée de main mis notre amie féline.
Décidément… Bon, d’accord, elle s’attendait à un tout petit peu plus classe que Billy, mais tout de même, en ce brave garçon, tout lui plaisait. Même son petit côté « Secteur 10 qui veut bien se faire voir ». Intérieurement, la jeune rastachat jubilait. Elle faisait d’une pierre deux coups, son père serait ravi et elle allait sûrement avoir une aventure passionnée avec monsieur.

« Mais rien n’est encore joué », lui rappela une partie de ses neurones qui luttait encore et toujours contre l’invasion salivaire. Il fallait maintenant diriger habilement la conversation. Parce que, certes, Billy était à tomber par terre, certes, il n’avait pas l’air totalement creux, mais on était jamais à l’abris du syndrome mannequin. Alors qu’il parlait, Tama finit sa bière, tout en gardant l’air très intéressée par ses paroles. C’était naturel, chez elle. Elle ne le faisait même pas exprès.

Puis il se mit à rire, au moment où Tama, se retournant vers le barman, commandait une autre boisson. Elle tenait assez bien l’alcool et comptait bien en profiter…. L’hybride se retourna donc et, résistant à l’envie de fondre devant un rire si agréable à ses oreilles, eut un petit sourire confus, de ceux qui disent « Heu. Sur quel pied je dois danser, là ? ».


* Qu’est-ce que… ? *

Mais le damoiseau expliqua lui-même la méprise, en ayant le bon goût de préciser qu’il ne s’agissait pas de sa petite amie, chose qui soulagea immédiatement le cœur de Tama d’un poids énorme – elle détestait briser les couples.


« Oh, non, pas du tout. C’est juste une coïncidence… Je viens rarement ici, d’habitude ce n’est pas moi qui s’occupe du Secteur 10. » Mentit-elle avec un applomb naturel lui aussi. En fait, à sa connaissance, le programme de mécénat, s’il couvrait l’intégralité du monde connu, recrutait surtout dans les secteurs de la Quantum et était moins présent dans les autres. « Mais je suis ravie d’avoir fait le déplacement. D’où vous est venue cette conception de la musique ? C’est très impressionnant… Oh, mais excusez-moi, je parle et j’oublie toutes mes manières. Je vous offre quelque chose à boire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 27 Juil - 1:18

Hum, bon, elle me propose un verre. Et ça tombe bien, ma bière est vide. Mais la coutume ne veut-elle pas que ce soit l'homme qui invite ?
En meme temps, entre un homme un peu à la dèche et une femme qui bosse pour une corpo, donc à priori pleine aux as, la coutume est un peu à côté de la plaque...

Envoyant donc la coutume valser aux oubliettes d'un hochement de tête approbatif, je répond :


"Volontiers, je reprendrais bien une bière."

J'en profite pour écraser mon cigare, dont je ne peux plus rien tirer, et je répond à la question de l'hybride concernant la musique du groupe.

"Vous savez, bien que chaque musicien du groupe ait ses propres influences musicales, on a préféré faire la musique qu'on avait envie de faire, plutot que de s'inspirer d'autres groupes au risque de refaire des chansons similaires. Euh, je crois que c'est pas très clair ce que je viens de dire. Bon, en résumé, en général ça part d'un plan, d'une mélodie simple, trouvée par un des musiciens, et on laisse cette mélodie évoluer, on cherche non pas à la maîtriser mais à la faire vivre, à lui donner ce qu'on appelle dans le jargon une couleur, une essence. Et, pour ce faire, chaque musicien vient greffer sur cette mélodie ce qu'il pense le mieux s'associer. C'est peut-être pour ça que la conception de notre musique est un peu étrange, parce qu'on a notre façon à nous de travailler."

Ma bière étant arrivée à proximité, je m'en empare et commence à la siroter, sans que mon regard ne quitte celui de la jeune hybride. Elle a un regard assez étrange, un mélange de deux émotions un peu contradictoires. J'ai l'impression qu'elle est sérieuse et travailleuse, mais qu'elle ne perd pas une occasion de s'amuser. Etrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tama Nekojin
Rastachat
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Fréquence de jeu : Régulière
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 27 Juil - 1:48

L’hybride buvait littéralement les paroles de Billy. Elle-même s’y connaissait un peu en musique – enfin, quelques essais de grattes, deux-trois accords, un peu de piano et le tour était joué. Ce qu’il disait, en fait, ne relevait pas d’une théorie extrêmement sophistiquée mais avait tout de même un certain charme. L’archétype des quatre garçons dans leur garage, qui sont ce qu’ils sont, ce qu’ils veulent être et non pas ce que les autres furent avant eux.

Inutile de dire que Tama a-do-rait.


« Oui… C’est tout à fait le type de profil que nous recherchons. L’originalité, la fidélité à soi. Tout à fait. » Commenta-t-elle entre deux gorgées.
« Mais parlez moi du groupe en lui-même. Comment vous vous êtes rencontrés, à quelle fréquence vous répétez, dans quel type d’environnement, ce genre de chose. »

N’importe quelle ânerie aurait permise à Tama de rester près du blond. Elle était sous le charme et découvrir sa personnalité ne faisait qu’accentuer l’attrait qu’avait son physique sur elle.

* Gah. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 27 Juil - 2:03

Tama garde son air sérieux et continue à me poser des questions. Bon, ça c'est normal, elle vient de me proposer une sorte de contrat, elle veut donc en savoir plus. Mais ce qui est plus surprenant, c'est qu'elle semble être vraiment intéressé. Or, on avait rencontré quelques managers, et eux n'étaient presque pas intéressé par la musique en elle-même, mais plutot par ce que ça pourrait leur rapporter.
C'est d'ailleurs à cette occasion qu'on avait décidé de ne pas prendre de manager.

Bref, il faut répondre. Du doigt, je lui désigne le reste du groupe, et j'ajoute :


"Eh bien, si vous observez le chanteur, Luke, vous verrez une certaine ressemblance entre lui et moi. Normal, c'est mon frère aîné, inutile donc de vous préciser que je le connais depuis un certain moment. Pour les autres, j'ai rencontré Steve en traînant dans un magasin de musique, dans le giga-marché du secteur 8, et il connaissait Philipp. C'est comme ça que le groupe s'est formé. Pour les répétitions, Philipp est informaticien pour une corpo, je sais plus laquelle, ce qui lui confère un salaire assez important. Il a donc de quoi s'offrir un mini-home studio dans le secteur 8, et c'est là-bas que nous répétons. C'est pas très grand, à peine 10m², mais c'est bien aménagé. Je veux dire par là qu'on a bien sûr un minimum de matériel de sonorisation, mais aussi et surtout : un mini-bar."

Je fais une pause dans mon discours pour lui faire un grand sourire. C'est la première fois que je risque une plaisanterie avec elle, on va voir ce que ça donne. Et je reprend.

"On répète au moins 7 heures par semaines, en une séance. Mais maintenant, on va essayer de répéter plus souvent. En fait, le problème c'est surtout de coordonner les emplois du temps de tout le monde. Enfin, j'imagine que vous savez ce que c'est. Moi je ne travaille pas en ce moment, je fais de l'intérim de temps en temps. Mais les autres travaillent, ce qui n'arrange pas les choses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tama Nekojin
Rastachat
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Fréquence de jeu : Régulière
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 27 Juil - 2:18

Tama notait mentalement les informations qu’elle entendait. Ce qui ne voulait pas dire qu’elle ne se jetterait pas après sur n’importe quel support écrit afin de ne pas trop oublier de ce que Billy lui avait dit… L’alcool aidant, la procédure du programme lui revenait en mémoire. Son père avait tenté pendant des semaines de la faire participer à cette organisation et l’avait forcée à en lire tous les imprimés lorsqu’il l’avait inscrite sans trop lui en parler à ce poste, bénévole, de recruteuse. Aussi commencait-elle à se souvenir des formalités…

« D’accord. Et vous m’avez dis que c’était la deuxième fois que vous jouez ici ? Avez-vous fait d’autres concerts ? »

La petite remarque sur le mini-bar la fit rire, un petit rire qui faisait très enfantin, insouciant, presque complice.


« Moui, le réconfort après l’effort est une part importante de l’entretien d’un groupe… Vous avez l’air organisé, c’est bien. »

C’était là le difficile moment où les questions de l’hybride commençaient à s’ammenuiser.

« Avez-vous des projets particuliers, comme un album ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy
Bassiste de combat
avatar

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   Jeu 27 Juil - 20:37

Je vide le fond de bière qu'il me reste. Je vais peut-être arrêter là, j'ai peur de dire des conneries sinon...

"Non, aucun autre concert. C'est la deuxième fois qu'on monte sur scène. Et on pensait, depuis déjà quelques temps, à maquetter nos compositions. C'était pour entreprendre les démarches en vue de la production d'un premier album, un petit 4 titres sans prétention. Autant dire que votre proposition tombe vraiment à pic."

Je sens que le dialogue va bientot toucher à sa fin. C'est dommage, parce que ce petit rire m'a touché une corde sensible. Et j'dirais même que c'était parfaitement accordé.
Arrête de délirer. Cette fille c'est une huile du secteur 9, on joue pas dans la même cour.

...

Et puis quoi encore ? Merde, j'suis suffisament bassiste pour savoir quand y'a du feeling et quand y'en a pas ! Et là, si y'en a pas, je me pend avec mes cordes de basse !
Euh, bon, peut-être pas. Bref, je me suis compris, c'est tout ce qui compte.


"Bon, question pratique : je vous recontacte quand, comment, et surtout, à quelle occasion ?"

Si, j'ai osé. J'aurais peut-être pas dû vider cette bière si vite. Mais bon, au moins là, je lui tend une perche. On va voir si elle la prend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bar : "Le café des arts"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bar : "Le café des arts"
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Byby-dada 200 Crocoburio "Le retour du Vulbis"
» "Shinkin haramitsu daikômyô"
» Le Livre des Merveilles ("Le Devisement du Monde") - Livre premier
» divers rp de partout, theme "gwen pete un plomb"
» "L'arbre aux chimères" 11/05 lesigny 77

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EverEve :: Section RP :: Secteur 10-
Sauter vers: